menu Home search
CultureLa QuotidienneLitterature

Les histoires de TASHA RUMLEY sur webstory.ch

Pierre | 7 mai 2021

PIERRE :
L’autre jour, j’étais assis dans ma voiture au fond d’un parking sous-terrain, j’attendais le retour de mon fils qui suivait son cours de piano. Pour patienter, j’écoutais une histoire pleine de promesses printanières.

Extrait de la nouvelle lue pas Tasha :
« Clara manœuvre consciencieusement la Ford à l’intérieur de la rangée de voitures, en hochant la tête pour éviter les rayons d’un soleil éblouissant à travers le pare-brise. Elle saute hors de l’habitacle sur ces bottines en daim et sans le tissu léger de sa jupe. Jouer avec ses mollets sous la brise encore fraîche. Comme chaque année, Clara a dépéri tout au long de la saison morte, c’est chimique : aucune remise alors ne parvient à l’extraire du spleen absolu qui la conquièrent dans la poids humide et grise de l’hiver. Son annuelle, résurrection printanière frise l’euphorie, elle s’y donne entièrement et avec délectation. »

LOLA :
Pierre, tu as trouvé ton histoire sur WEBSTORY une plateforme dédiée aux auteurs de Suisse-Romande. C’est Alice Le Loup qui l’a écrite. Sais-tu qui se cache sous ce pseudo ?
PIERRE :
J’ai mené une enquête, j’ai appelé Helena Zanelli, la créatrice du site.
Je lui ai dit, vous avez une auteure formidable, elle m’a répondu, ils sont tous formidables… Et elle m’a mis en contact avec Alice… J’ai téléphoné à Alice et je lui ai dit vous vous appelez vraiment comme ça et j’ai enchaîné sur une série questions pour savoir qui elle était…
TASHA:
Je m’appelle TASHA RUMLEY, j’ai 38 ans, J’ai grandi dans le Gros de Vaud. Aujourd’hui j’habite entre Sainte-Croix et Genève. J’ai toujours eu le goût de l’écriture et de métier, je suis journaliste, j’ai travaillé pendant 5 ans à l’HEBDO donc c’est une chance avec le grand format, j’ai pu vraiment développer la pratique de l’écriture dans mon métier. Je pense que j’ai toujours eu un certain goût du récit, presque un peu de la théâtralité. J’aime raconter des choses aussi à l’oral.
PIERRE :
Vous étiez journaliste et vous avez décidé de changer de vie
TASHA:
Quand j’avais 30 ans, j’ai quitté le journalisme et je me suis engagé comme délégué au CICR et à partir de là, j’ai passé 7 ans sur le terrain pour le CICR, dans des endroits assez difficiles parfois et en fait, cette distance est l’intensité de l’expérience. Ça m’a poussé à raconter, des histoires, à faire un peu plus, des récits personnalisés que j’envoyais à des proches.
PIERRE :
Vous êtes rentrée en Suisse depuis deux ans ?
TASHA:
Ça fait maintenant 2 ans que je suis rentré du CICR. J’avais envie de rentrer, de retrouver mes racines et mes proches. En revenant vivre en Suisse et en reprenant un travail normal, donc je travaille maintenant à LA CHAINE DU BONHEUR, toujours dans l’humanitaire. J’ai découvert l’existence des temps libres, qui est une chose qui n’existe pas en mission. Donc depuis que je suis rentré, je me suis complètement plongée dans des projets d’écriture et c’est vraiment ça qui m’occupe et qui m’habite depuis lors.
PIERRE :
J’imagine que vous avez une formation liée aux Lettres ?
TASHA:
De formation, je suis linguiste en russe, en fait ça, mais j’ai appris pas mal de langues dans mon parcours, aussi professionnel et privé. Et c’est vrai que j’ai une passion absolue pour la langue et pour la grammaire, pour le vocabulaire aussi. J’aime beaucoup jongler avec ces langues. J’écris de la poésie en anglais également. D’ailleurs, je suis certaine que. Il doit y avoir des fautes grammaticales, mais ça m’est plus ou moins égal. Je pense que je j’arrive quand même à trouver la musique en anglais.
J’ai eu la chance de découvrir votre écriture sur une plate-forme…
Ce qui est génial avec la plateforme, c’e sont les interactions, donc on met nos textes en ligne, mais on se lit aussi beaucoup parmi. Et puis il y a cette possibilité de commenter les textes des autres, de les liker. On voit aussi les statistiques qu’on fait nos propres textes. Donc WEB STORY c’est un moyen de contrer l’isolement quand on est un écrivain qui ne publie pas ou pas encore. On a des moments de découragements, on se demande si on est capable finalement de juger la qualité de notre propre travail. Et lorsque tout d’un coup on a un commentaire qui apparaît ou des petits cœurs à côté de nos textes, c’est sûr que ça nous encourage énormément à continuer.
PIERRE :
Vous y déposez l’ensemble de vos écrits ?
TASHA:
Sur WEB STORY, je mets principalement des micros-nouvelles humoristiques et des poèmes. C’est vrai que la poésie, c’est quelque chose qui m’attire de plus en plus. Je vois la poésie comme l’équivalent de la photographie dans la littérature, c’est des instantanés, c’est des choses qu’on écrit très vite, qui sont très denses. Et voilà avant j’écrivais de la poésie sans grand respect des règles formelles. Et puis de plus en plus, j’essaie de m’astreindre à un certain formalisme dans la poésie, je trouve que c’est beaucoup plus intéressant.
PIERRE :
Comment fait-on pour s’améliorer ?
TASHA:
Je suis aussi une personne qui lit énormément. Enfin, je suis en permanence en train de lire trois, quatre, cinq livres. Et c’est vrai que dès le moment où on écrit beaucoup, où on prend cette activité avec sérieux, on se met à acquérir en permanence du vocabulaire supplémentaire. Et puis maintenant je ne peux plus lire un roman de manière totalement détendue, en fait, je vois les tournures, je vois les métaphores, je vois du vocabulaire, ça réactive du vocabulaire passif qu’on n’utilise pas.
PIERRE :
TASHA RUMLEY a déposé quelques textes sur Webstory aussi bien en français qu’en anglais.
Elle espère trouver un éditeur pour des récits différents.
Elle prépare un site où vous pourrez découvrir ses écrits. Nous nous réjouissons de cette rencontre et lui souhaitons le meilleur dans ses démarches.
LOLA:
Le site propose un concours d’écriture dont le thème est : « Lettre à mon ennemi »
Après avoir énuméré et identifié qui sont-ils, si vous aimez écrire et si le thème vous inspire rendez-vous sur webstory.ch . Vous trouverez les modalités pour y participer.

Une publication de Pierre


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION PIRATE FMR
Aide ta radio préférée à pirater la bande FM et deviens toi aussi un pirate !

15%
financé
2275 CHF
sur 15'000 CHF collectés
33
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd