menu Home search
à la uneCinemaÉcransLa Quotidienne

Lumière sur Samos

Lola | 15 juin 2021

Shams Abou El Enein, réalisateur de 28 ans, nous parle de la sortie de son premier long-métrage, le documentaire « Samos – The Faces of our Border ».

Attiré par le cinéma depuis son plus jeune âge, Shams se souvient de ses premiers tournages, du haut de ses huit ans, dans le jardin de ses parents. Après des études artistiques, puis une formation spécialisée dans le 7ème art, le voilà à l’affiche pour la première fois. Ce qu’il aime dans le cinéma, c’est raconter des histoires, mais pas n’importe lesquelles, celles qui « divertissent intelligemment ». Plutôt habitué à la fiction, qu’il affectionne pour le travail avec les acteurs et la liberté de création qu’elle offre, l’absence de limite qui lui permet de projeter à l’écran magie, émotions et surnaturel, il ne rejette pas pour autant le documentaire. La réalité dépasse en effet bien souvent la fiction.

Samos, c’est la première étape d’un long processus, le camp officiel pour entrer en Europe.

Tout commence au début de l’année 2019. La compagne de Shams lui propose une aventure, le volontariat auprès des migrants en Grèce, et il l’accepte. En cherchant des informations sur sa destination, Samos, il ne trouve pas grand chose… Mais une fois sur place, c’est une sacrée claque, les questions l’assaillent, les réponses ne viennent pas. Sans avoir planifié à l’avance de faire de son expérience un film, il réalise la nécessité de parler de la situation devant ses yeux.

A la frontière de l’espace Schengen, 6’000 personnes vivent entre 6 mois et 2 ans dans le camp de Samos, selon la procédure officielle des lois internationales et des conventions. Sauf que l’infrastructure de Samos est prévue pour 600 âmes, pas plus. Les conditions sont difficiles à imaginer, pas de douche, d’eau courante, les êtres humains sont entassés comme des animaux. Et tout ça est bel et bien officiel : Samos, c’est la première étape d’un long processus, le camp officiel pour entrer en Europe.

Shams décide alors de trouver les réponses à ses questions et de mettre en lumière tous ces gens. Travaillant la journée dans une ONG, il passe la première semaine de son mois de volontariat à filmer des ambiances, pour ensuite se rapprocher des migrants durant les trois semaines restantes. Il tisse des liens, des amitiés, et le bouche à oreille lui amène de plus en plus de témoignages. C’est ça, « Samos – The Faces of our Border », la voix de ceux dont on ignore l’existence, bloqués dans un processus international pas si bien rodé que ça.

__
Invité : Shams Abou El Enein
Interview : Lola
Réalisation : Cyril
Production : Clorinda
Crédits photos : Samos – The Faces of our Border © Aardvark Film Emporium
Date de diffusion : 9 juin 2021
Mise en ligne : Candice et Kelly
Publié le 14 juin 2021
Mis à jour le 15 juin 2021

Une publication de Lola


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd