menu Home search
à la uneLa QuotidienneMusique

Ride en concert à Antigel

Zebra | 5 février 2020

Ride, comme « take a ride » : faire un tour, une promenade. C’est romantique, comme ce petit chemin bordant la falaise en descendant vers la plage, avec ses bosses, ses rochers, ses rafales de vent. Oui, c’est beau mais ça secoue, comme le son de ce groupe anglais, fondé à Oxford en 1988, devenu célèbre avec leur album « Nowhere », symbole de ce qu’on a appelé la noisy pop. Bruyante, leur pop l’était, habillée de belles mélodies vaporeuses couvertes par des avalanches de guitares saturées bourrées de reverb et une batterie fracassante. On les comparait à Sonic Youth, à My Bloody Valentine, les doigts dans la prise et les pieds sur la fuzz, avec cet air de jeunes étudiants, bien dehors et bien dedans, aux voix délicieusement harmonisées posées sur un sol fracassé. Ça donne envie, n’est-ce pas ?

__

Chronique : Zebra
Animation : Alice
Réalisation sonore : Alexandre
Mise en ligne : Elena
Crédits photo : DR

Une publication de Zebra


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd