menu Home search
CinemaÉcransLa Quotidienne

Pastels et dentelles : Mamà, Mamà, Mamà, de Sol Berruezo

Léa Eigenmann | 30 janvier 2021

2021, une édition bien singulière : pas de fêtes, mais un Black Movie entièrement en ligne, dont la programmation révèle une fois de plus des pépites du cinéma indépendant international.

En effet, cette année ce sera chacun chez soi, loin des fauteuils de cinéma que l’on pourra découvrir des films comme Mamà, Mamà, Mamà, qui fait partie de la section La femme à la caméra.
Mamà, Mamà, Mamà, de la réalisatrice argentine Sol Berruezo Pichon Rivière, nous parle de sororité et de chagrin avec une grande finesse.
Ce film traite de la thématique du deuil, à travers le regard de sa protagoniste Cleo, 12 ans, qui affronte la perte de sa petite soeur et le chaos qui s’ensuit dans la famille.
Le film est traité de manière plus tendre que dramatique, avec beaucoup de raffinement. Un premier film prometteur pour sa réalisatrice.

Lors de cette édition 2021, ce sont 28 réalisatrices qui participent au festival, dans différentes sections.

__
Chronique : Léa
Réalisation : Cyril
Production: Halima
Crédit photo : DR
Date de diffusion : 20 janvier 2021
Mise en ligne : Valérie
Publié le 30 janvier 2021

Une publication de Léa Eigenmann


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd