menu Home search
La QuotidienneMusique

«Night Vision», le retour funky d’Alois

Romain | 18 juin 2023

Arrêt de mes chroniques pendant un mois. Ça doit être ma moitié française qui se met en pause toute seule, par solidarité avec les femmes ou les gaulois j’imagine… Il y en d’autres qui bossent et comment ! Direction Lucerne pour te parler d’un groupe que j’affectionne particulièrement : Alois !

Quel plaisir de les voir continuer à répandre leur lumière funky grâce à ce troisième album nommé « Night Vision ». Il est sorti en avril chez Red Bricks Records, une chouette maison montée en coopérative à Zürich. J’avais découvert Alois il y a quelques années lors d’une pérégrination internetesque. Ce sont nos Vulfpeck suisses dans le sens où ils sortent des vidéos léchées de sessions intimiste dans leur studios artisanaux. Des plans taillés pour buzzer où tu comprends que ça ne déconne pas. On écoute de vrais musiciens (et oui il le dire maintenant que l’IA foisonne à tout va !), ce sont amoureux de leurs instruments et du jeu de groupe. La façon dont les éléments se répondent, la rythmique surtout, sonne primordial comme avec « Checkmate » dont on entendait un extrait à l’instant. La caisse claire pourrait te faire danser comme James Brown, elle casse la démarche. Une voix érotico-robotique ajoute un charme astral à la chanson. Sûrement un effet vocodeur superposé à une reverb’ du plus bel effet pour modifier le timbre du chanteur.

L’album tourne autour de thèmes chaloupés et menés par le synthé calé au cordeau sur la batterie. Une superbe base sur laquelle les autres parties se font plaisir, un régal auditif, aussi reposant qu’énergisant. A titre d’exemple comment pourrait-on décrire le titre « Ghost Town »? Certainement une disco suisso-africaine à enjaille facile. Elle déclenche un discret mouvement de bassin! Un chansons classe, détendue et légère, recommandée pour faire partir une soirée. Elle sonne pas trop agressive et tu as en même temps envie de zouker. Idéal pour le genevois lambda assez peu dansant il faut le dire… On peut aussi entendre un synthé planant telle une mouette dans le ciel. Ça se termine en ode au métissage, entre les cultures, entre l’électro et l’instrumentale, n’est-ce pas sympathique tout plein ? Mais quel est le résultat en concert ?

J’ai eu la chance de les voir en 2021 au jardin botanique, c’était splendide ! Une claque de funk comme j’en ai rarement eu venant de musiciens suisses. Je me souviens aussi avoir fracturé le doigt de pied de ma pote Sarathoustra en fin de set mais cela est une autre histoire… Excuse publique ma chère gouniafière. Prochaine date pour écouter Alois sur scène : le 20 juillet à Lucerne !

Dernier aperçu de cette album avec le titre «  Night Vision ». Tu entendras une tropicalité assumée. On y trouve aussi un groove électro comme si le groupe Air avait fait un stage avec le guitar hero Santana. Ce son produirait même de la vitamine D ! On retrouve une boucle entêtante suivie par un synthé des années 80 à la Stranger Things. D’habiles percussions viennent renforcer la batterie africanisante, zouk garanti, même avec vos amis les plus mous du bulbe.


Chronique : Romain
Réalisation : Niels
Crédits photo podcast : Alois
Crédits photo background : Alois
Date de diffusion: 14 juin 2023
Publié le : 18 juin 2023

Un contenu à retrouver également sur l'application PlayPodcast

Une publication de Romain


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION VOSTOK ON TOUR
Aide ta radio préférée sur la route cet été !

Chaque été, l’équipe t’invite à vivre des interviews exclusives et des concerts en direct au cœur des festivals.
Pour continuer cette aventure, nous avons besoin de ton soutien afin de pouvoir relayer un maximum d’évènements.

10%
financé
480 CHF
sur 5000 CHF collectés
24
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd