menu Home search
BDLa Quotidienne

Mallette mystère sur papier

Pacome | 7 août 2018
« Jean Doux et le mystère de la disquette molle », de Philippe Valette, publié aux éditions Delcourt vient de recevoir le Fauve Polar SNCF au festival d’Angoulême 2018. Pacôme nous en dit plus.
L’aventure est au coin de la rue, paraît-il. Pour Jean Doux, le héros de cette histoire, c’est plutôt au bureau qu’elle surgit. Philippe Vallette, choisit un dessin en à plat, des tons doux et un peu ternes, gris, bleus, bruns et vieux rose pour en retracer le climat qui sent bon l’ennui.
L’histoire nous ramène dans les années 90. Jean Doux est un employé comme un autre dans une morne entreprise de broyeuses à papier, Privatek, sur le point d’être rachetée par un concurrent plus puissant. Il découvre par hasard une disquette molle, l’ancêtre des actuelles clés usb, et cherche à savoir ce qu’elle contient.
La quête de vérité de Jean Doux l’emmène jusqu’à d’improbables sous-sols, à la recherche de la broyeuse à papier ULTIME et du secret de son inventeur. Pendant ce temps, en surface, un complot se trame pour licencier tout le personnel après le rachat de Privatek. Graduellement, de péripétie en péripétie, cette peinture caustique et gentiment rétro du monde du travail verse dans le fantastique et le loufoque, et l’action comme le dessin s’emballent.
Effets d’accélération, plongées et contre-plongées, jungle souterraine : Vallette lâche les chevaux de son imaginaire pour nous entraîner dans une parodie de film d’action façon Indiana Jones.
Dialogues décapants, voyage dans le temps, thriller : tous les ingrédients pour un périple dans le loufoque porté par un vrai auteur à l’humour inoxydable.
La chronique de Pacôme :

une chronique de Pacôme au micro de Delphine
Adaptation web par Julie Marti – Crédit photo de une : DR

Une publication de Pacome

Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter





play_arrow thumb_up thumb_down
hd