menu Home search
ÉcransLa QuotidienneSéries

Lovesick sur Netflix

Bathsheba | 1 avril 2022

La semaine passée, j’ai été malade, pour la deuxième fois du Covid. Deuxième fois en deux mois…Je dois dire que ça m’a mis le moral dans les chaussettes. Du coup, j’ai eu envie de regarder une série réconfortante, drôle, fraiche, une valeur sûre pour le moral.

J’ai re regardé la série britannique, Lovesick sur Netflix (anciennement appelé Scrotal Recall), crée par Tom Edge. La série n’a que 3 saisons, de 6 à 8 épisodes, de 35 minutes, donc idéale pour une quarantaine de 5 jours.

Lovesick fait partie des «  séries coloc ». Ces séries où les personnages principaux parce qu’ils vivent ensemble nous accueillent dans leur intimité, leur histoires et leurs délires. Une de ces séries qui donne l’impression de faire partie d’un gang.

Tout commence donc avec Dylan (joué par le chanteur Johnny Flynn) qui après avoir découvert qu’il avait une Chlamydia, doit retrouver toutes les filles avec qui il a eu une histoire. Je dis histoire et non relations sexuelles parce que Dylan est un amoureux de l’amour : il est à chaque fois persuadé que la fille qu’il rencontre est la femme de sa vie et cela même si elle ne lui donne aucun signe encourageant.

Il va donc faire la liste de ses anciennes amoureuses et les retrouver les unes après les autres pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Dylan est accompagné dans cette lourde tâche de ses amis et colocataires : Luke, le tombeur paniqué de l’engagement et d’Evie l’amoureuse silencieuse.

Un peu caricaturaux non ces personnages vous me direz. C’est vrai que dit comme ça, les personnages n’ont pas l’air hyper originaux. On pourrait croire qu’un pitch dans lequel on a un personnage principal, amoureux de l’amour, flanqué de son meilleur ami « play boy » et de la bonne copine avec qui il y a une relation compliquée est un peu culcul.

Il n’en n’est rien ! Au fils des épisodes les personnages gagnent en caractère et se complexifient. Toute la série se déroule autour de ces 3 personnages. Ils nous emmènent dans leurs aventures amoureuses loufoques, chaotiques mais aussi parfois super jolies.

Ensuite, le point fort de Lovesick c’est sa structure en flashbacks. Alors que l’intrigue principale se déroule dans le présent, la majorité des épisodes reviennent en arrière pour révéler comment un prénom s’est retrouvé sur la liste de Dylan. D’ailleurs, chaque épisode porte le prénom d’une des filles de sa liste.

Finalement, cette infection c’est l’occasion de pour Dylan mais aussi ses acolytes de faire le point sur leur vie amoureuse si remplie. Le moment de se poser et de réfléchir à ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils se veulent pour l’avenir.

La série est si bien écrite que suivre ces trentenaires dans les méandres de leurs relations amoureuses en devient léger et cocasse. Il faut dire que le scénario est parsemé de cet humour britannique si particulier ! Les dialogues sont décalés, parfois burlesques mais toujours drôles. Honnêtement, même si ce n’est pas la première fois que je regarde cette série, j’ai quand même ris toutes les 5 minutes.

Lovesick est une série réconfortante, remplie de moments touchants. On y suit un groupe d’amis dans leurs moments de joie et de tristesse. Un groupe dont on a l’impression de faire partie. On se prend très vite au jeu et on est triste de les quitter à chaque fois.

Chronique : Bathsheba
Animation : Lola
Réalisation : Ornella
Première diffusion antenne : 22 mars 2022
Mise en ligne : Bathsheba
Crédit photo : ©Netflix
Publié le 1 avril 2022

Une publication de Bathsheba


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION PIRATE FMR
Aide ta radio préférée à pirater la bande FM et deviens toi aussi un pirate !

16%
financé
2325 CHF
sur 15'000 CHF collectés
23
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd