menu Home search
CinemaÉcransLa QuotidienneLa VostokE

Les Soeurs Lumière: Red Road de Andrea Arnold

La VostokE | 6 mai 2019

Les sœurs Lumière, c’est un podcast pour vous mettre en appétit avant chaque séance du ciné-club du même nom. C’est un espace dédié aux femmes qui font le cinéma mais aussi aux femmes qui le pensent, qui l’écrivent, qui s’en emparent pour lutter. C’est un cycle de projection féministe qui veut rendre visible d’autres images et d’autres discours, des nouvelles héroïnes et des réalisatrices méconnues.

Dans ce 3ème podcast des sœurs Lumière, on vous parle du film Red Road de Andrea Arnold, thriller anglais paru en 2006. Red Road porte à l’écran Jackie, opératrice pour une société de vidéosurveillance dans la ville de Glasgow en Ecosse. La quarantaine, vivant apparemment seule, on comprend vite que Jackie a connu un drame familial dont elle peine à se remettre. Son travail de surveillante semble être devenu une manière interposée de vivre la vie des autres… à défaut de vivre la sienne. Mais le jour où elle reconnaît sur ses écrans un homme qu’elle pensait ne plus jamais revoir, elle décide de se confronter à lui.

Red Road c’est aussi le nom d’un quartier de Glasgow où s’érigent d’immenses tours couleur rouge ocre. Cet espace semble caractérisé par l’isolement, par une précarité froide ainsi que par l’impressionnant dispositif de surveillance vidéo – digne de Big Brother. Les images donnent au quartier des allures désertiques, comme figé hors du temps. Au-delà de l’histoire du personnage principal, Andrea Arnold tire aussi un portrait social de ce lieu d’habitation.

Le film donne aussi l’occasion d’aborder l’une des questions les plus centrales et peut-être les plus complexes de la théorie féministe du cinéma – celle du regard. En effet, dans Red Road, Jackie ne détient pas n’importe quel regard. Son travail d’opératrice de vidéo surveillance lui confère un important pouvoir scopique. Derrière ses écrans, elle peut voir la ville, chaque rue, chaque passant, elle peut voir les voitures circuler, suivre des évènements qui l’interpellent, elle peut même observer à travers les fenêtres de certains immeubles. Jackie est donc un témoin privilégié de la vie du quartier. Elle voit ce que les autres ne voient pas mais aussi elle voit sans être vue. Elle a donc une position de pouvoir, comme une femme à mille yeux.

Pour parler de Red Road et du female gaze on aura l’honneur de recevoir Geneviève Sellier. Elle est historienne du cinéma et spécialiste de l’étude des représentations des rapports sociaux de sexes au cinéma et à la télévision.
La projection des sœurs Lumière aura lieu le jeudi 16 mai 2019 à 19h30 aux Cinémas du Grütli !

***
Animation: Léonore, Romane et Sarah
Réalisation: Alexis
Production et mise en ligne: Sab

Une publication de La VostokE


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

1 commentaire.

Commenter




X

Radio Vostok a besoin de vous

Soutenez La Quotidienne Saison 5 en un clic!
Cela nous permettra de boucler le budget de la rentrée de septembre 2019 et nous pourrons continuer à vous offrir le meilleur de la culture locale.

25%
financé
CHF 7437.65
sur CHF 30000 collectés
9
jours restant

Voir les autres possibilités de soutien

play_arrow thumb_up thumb_down
hd