menu Home search
à la uneÉcransGeekLa Quotidienne

Les Sims, bientôt le renouveau de la franchise culte ?

Laure | 24 mars 2024

Récemment, en passant chez mes parents, j’ai retrouvé une photo. Dessus, on y voit une petite fille, blonde avec des couettes et des élastiques roses. Elle est assise sur une chaise avec des coussins et dans sa main droite, une souris d’ordinateur. Elle regarde l’appareil photo avec un air un peu embêté. Comme « tu peux me laisser jouer maintenant s’il-te-plaît ». Sur l’écran, on y voit une maison, avec des personnages digitalisés. Ces personnages, c’était des sims.
Effectivement, j’ai commencé à jouer aux sims avant de savoir lire et je crois qu’il n’y a pas vraiment de moment où j’ai arrêté. Adolescente, j’adorais avoir de nouveaux bébés virtuels. En voyant comment je m’en occupais, je me dis qu’interdire l’avortement aux mineurs est définitivement un crime contre l’humanité.

Qu’est-ce qu’on peut faire avec nos sims ?

Tout est possible ou presque. Si vous êtes des architectes en herbe, vous pouvez construire de splendides demeures. Si vous êtes plutôt des romanciers, vous pourrez créer des histoires plus ou moins dramatiques. Dans le monde des jeux-vidéos, c’est ce qu’on appelle un sandbox, ou bac à sable en anglais. Un matériel de base, sans aucun but particulier, qui permet de créer. Une simulation de la vie réelle avec parfois un peu plus de folie. Qui n’a pas rêvé de pouvoir avoir trois maris tout en étant criminelle professionnelle dans une autre vie ? Ouh, drama.

Qui a eu l’idée de créer ce jeu ?

Will Wright, un créateur de jeu vidéo américain. En 1991, Will perd sa maison dans un incendie. En réarrangeant sa maison après cette catastrophe, il se rend compte que 1. Déménager c’est insupportable 2. N’empêche que réarranger sa maison c’est vraiment marrant. Surtout quand on a pas besoin de porter les meubles soi-même. De là, l’idée lui vient de créer une maison de poupée virtuelle. Après quelques difficultés à vendre son jeu, les éditeurs n’étaient pas convaincus du potentiel, c’est Electronic Art qui finit par publier le jeu en 2000. Morale de l’histoire : Si vous voulez être riche et célèbre, foutez le feux à votre maison.
Les sims est devenu le jeu le plus vendu de l’histoire en 2002. Presque tous le monde a un exemplaire des sims à la maison. De plus, Electronic Art a adopté une technique de vente qu’ils vont énormément utiliser, voir même abuser, par la suite : vendre des expensions de packs. Le principe est simple : Tu achètes très cher le jeu de base et derrière tu achètes moins cher des extensions avec du contenu supplémentaire. Par exemple le pack « vacances » qui permet à tes sims de partir en voyage, le pack « animaux » pour te faire emmerder par ton chat également virtuellement ou le pack « hot date » qui permet de… De… Enfin vous voyez ce que je veux dire.
Quand ça marche aussi bien, on passe à la suite. En 2004 sort les Sims 2 qui n’est pas avare de nouveautés. Désormais le jeu est en 3D et introduit de toutes nouvelles possibilités. Vous pouvez désormais construire entièrement votre maison. Personnaliser vos sims. En parlant de vos sims, ils peuvent désormais vieillir. He oui, vous pouvez fonder une famille et voir vos enfants grandir ! Bref, c’est une petite révolution pour la communauté. En 2009, c’est le tour des sims 3 avec là aussi des changements majeurs. Votre quartier devient un monde ouvert. Vous pouvez aller vous prélasser sur la pelouse de votre voisin sans le moindre inconvénient. Je sais que ça paraît pas grand-chose décrit comme ça, mais je me souviens encore de l’émotion ressentie lorsque j’ai fais le tour du quartier à pied avec mon sims. J’en aurais pleuré de bonheur. De plus, l’intelligence de vos sims a augmenté et ils ont désormais des buts, des objectifs. Votre rêve est désormais d’accomplir leurs rêves. La aussi ça paraît niais, mais ça rend le jeu réel. On se sent plus proches d’eux.
Electronic art pète aussi un câble niveau communication. Notamment en engageant Katy Perry pour réengistrer ses chansons en simlish, la langue des sims. Des communautés se créent en ligne pour échanger des objets ou des sims. Des gens apprenent à parler le sims. C’est l’heure de gloire, ou comme on dit en simlish, Navash naga.

Début de la descente aux enfers

En 2014 sort les sims 4 et c’est une catastrophe. Comme je vous l’avais dit, chaque nouvelle franchise apportait des changements majeurs qui révolutionnait le jeu. Les sims 4 n’apportent pas grand-chose, peut-être même rien. Un concept d’émotion un peu flou, plus de possibilités de créations qui paraissent fades. Bref, énorme déception. Pire que ça, pire ! Un très grand nombre d’éléments qui étaient présents avant ont été retirés. Plus de monde ouvert, plus d’enfants, bizarre mais voilà, plus de caves. Des bugs à n’en plus finir. C’était la fin du monde pour la passionnée que j’étais.

Des extensions vides de sens

Je vous parlais un peu plus tôt de la gourmandise d’Electronique Art pour l’argent facile que procure ces jeux additionnels. Les sims 1 ont eu 7 packs d’extensions, les sims 2 ont eu 8 packs, les sims 3, 11 packs et les sims 4 ont eu le droit à 27 packs. Pour le contexte, un pack coûtait entre 25 et 50 balles. Donc après avoir payé mes 100 chf pour mon jeu de base, je pouvais encore m’arracher mes énormes plumes de grosse pigeonne pour acheter mes extensions. Surtout qu’il faut voir le contenu : le packs vampire qui permet à des sims de se déguiser en fan de BDSM et mordiller ses potes, trop cool, 25 balles. Le pack « journée au spa » pour faire tremper tes sims dans de l’eau chaude.
Bref, les sims 4 ont été un énorme coup dur pour la franchise, et pour moi.

Allons-nous bientôt voir les sims 5 ?

En octobre 2022, Electronique Art a annoncé passer les sims 4 en freetoplay. Donc le jeu est désormais gratuit, vous pouvez foncer vous le procurer. Il leur aura fallut 8 ans et 27 extension pour abandonner définitivement le projet de faire du bénéfice avec cet échec commercial. Mais, coup de communication, les sims 5 sont annoncés à ce moment ! Actuellement nommé Project Rene, nous n’avons que peu, voir pas, d’information à ce sujet. Pourquoi autant de secret ? Le mystère est entier. Moi en tout cas, je me réjouis de voir ce que ça va donner et potentiellement renouer avec ce que j’ai tant aimé.

_

Chronique : Laure
Animation : Emma
Production : Baptiste
Réalisation : Molham et Martin
Crédits photos : © Maxis
Crédit photo de une : Epic Games / Sims 4
Première diffusion antenne : 18 Mars 2024
Publié le 19 Mars 2024
Modifié le 24 mars 2024 à 22:07
Mis en une le 24 mars 2024

Une publication de Laure


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd