menu Home search
à la uneCinemaÉcransLa Quotidienne

Bob Marley, l’incontestable légende du Reggae

Orégane | 23 février 2024

L’incontestable légende du Reggae

Tout le monde connaît Bob Marley, c’est une icône du reggae, une véritable star internationale qui a marqué des générations. C’est donc avec précipitation, que je me suis rendue au cinéma, pour aller voir le film qui retrace son parcours et sa sortie de l’ombre. Et tu le sais très bien Emma, ça faisait un moment que je l’attendais avec impatience.

Bob Marley: One Love

Tout commence en Jamaïque, dans le pays d’origine de Bob Marley, où il connaît déjà un grand succès. Malheureusement, le pays traverse une grande période de crise et des vagues de violences politiques émergent. Et le message que prône Bob Marley à travers sa musique attise la haine de certains groupes opposés. Il se retrouve même dans l’obligation de quitter la Jamaïque pour garantir sa sécurité et celle de sa famille, après avoir été victime d’une tentative de meurtre. Bob Marley trouve alors refuge à Londres. C’est dans ce nouvel environnement qu’il prend du recul sur la situation et prend le temps de digérer toutes les émotions négatives.

Il ne compte renoncer ni à sa musique ni à ses convictions. Il entame alors la création de son album Exodus, accompagné par les Wailers, un groupe de musiciens. Ce qui nous permet de découvrir le caractère très exigeant et perfectionniste du Roi du Reggae. Avec lui rien n’est laissé au hasard, chaque détail compte. Bob Marley dit à un moment dans le film, que la musique est le véhicule qui permet de transmettre le message. Et selon lui le message doit aussi passer par les émotions que procure la chanson. Il cherche toujours à atteindre l’harmonie parfaite entre les instruments. Donc, il en a fait baver à ses musiciens.

Le film se focalise sur la période de l’ascension de Bob Marley et l’énorme succès de son album Exodus. Il met aussi en évidence les répercussions que ça a pu avoir sur sa vie et celle de ses proches. Et en parallèle, il y a des flashbacks de sa jeunesse et de ses débuts dans le monde la musique. Il y a, par exemple, des flashbacks sur le début de sa relation avec sa femme, ainsi que son évolution. Il y a aussi un flashback de son tout premier casting pour une maison de disques. Cependant, il y en a d’autres qui montrent des parties plus sombres de son enfance, qui montrent des événements qui ont été traumatisants. Comme le jour où il s’est fait abandonné par son père, et qu’il s’est retrouvé seul avec sa mère désemparée.

La culture rastafari

Heureusement, Bob Marley peut compter sur sa foi pour rester optimiste et pour continuer de prôner son message de paix. Le biopic est imprégné de la culture rastafari, qui représente une religion pour Bob Marley. Il croit fortement en son Dieu, appelé Jah en jamaïquain. Sa femme et son entourage partagent les mêmes convictions, et sont très croyants. Ils s’en remettent donc souvent à leur Dieu dans le film. En revanche, j’ai eu l’impression qu’ils ont tourné ça un peu de manière dérisoire, avec des archétypes stéréotypés des rastas. Par exemple, il y a un pote de Bob Marley qui a des dreads hyper longues, qui vont jusqu’à ses pieds. Du coup, il les met autour de son cou, comme une écharpe. J’ai trouvé ça ridicule, ils ont grave exagéré sur l’apparence du rasta. On a du mal à les prendre au sérieux, ils ont l’air un peu perchés. Je trouve que c’est dommage, parce que la philosophie rastafari représente tellement plus que ça. Elle mérite d’être mise en avant avec plus de clairvoyance et de considération.

Par contre, je dois avouer qu’on voit très peu de joints à l’écran. Il y a quelques scènes où on voit Bob Marley fumer un pétard. Alors que Bob Marley était réputé pour être un très grand fumeur de weed. Par contre, Bob Marley est hyper sportif dans le film. Il est souvent en train de faire son footing ou de jouer au foot avec son équipe. Comment il faut l’interpréter, ça je ne sais pas. Ils ont peut-être fait l’impasse sur un élément important de la vie de Bob Marley. Certains pourront penser que ça altère la réalité et que ça ne reflète pas le véritable quotidien de l’icône du reggae.

Le film n’est clairement pas à la hauteur de tout ce qu’incarnait Bob Marley. Ils n’ont malheureusement pas su mettre en lumière son message de paix et d’unicité. J’ai vraiment été déçue par ce biopic, que je trouve trop superficiel et fade. Tout au long du film, on nous montre toutes les rivalités politiques qu’a pu créer la musique de Bob Marley. Et l’impact qu’elles ont eu sur les populations, ainsi que dans la sphère politique. Le film et la musique de Bob Marley sont beaucoup trop politisés. J’ai trouvé ça un peu exaspérant. Surtout que c’est tout ce qu’il ne voulait pas.

Le film nous donne l’impression que Bob Marley était une source de conflit et de division. Entre les polémiques autour de sa musique, les conflits avec sa femme et les conflits avec les gangs qui cherchent à le tuer, ça fait beaucoup de violence et de divergence. Alors qu’il prônait tout l’inverse. Il voulait rassembler les gens à travers sa musique, créer une homogénéité et une unicité. C’est dans l’idée d’une volonté universelle de paix que Bob Marley voulait unir les gens, malgré les opinions discordantes.

Finalement, ce que j’ai trouvé le plus décevant, c’est que je n’ai pas été émue. Je n’ai pas ressenti d’émotions fortes. Alors qu’on parle du biopic du Roi du reggae ! De celui qui a fait vibrer les gens dans le monde entier, qui les a rassemblés grâce à sa musique, qui est d’ailleurs incroyable. Et il y a énormément de gens qui se sont reconnus dans sa philosophie, et qui s’y sont identifiés. Bob Marley représente tout un symbole, et restera encore longtemps gravé dans nos mémoires !

___
Chronique : Orégane
Animation : Emma
Réalisation : Léo, Gianpier
Crédits photos : Paramount Pictures
Première diffusion antenne : 19 février 2024
Mise en ligne : Orégane
Publié le 22 février 2024
Mis en une le 23 février 2024

Une publication de Orégane


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd