menu Home search
ÉcransLa QuotidienneSéries

La Femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre

Bathsheba | 16 février 2022

J’avoue que lorsque j’ai vu le trailer de la série sur Netflix ce n’est pas le titre qui m’a intrigué, (trop de mots, je pense même pas l’avoir lu jusqu’au bout) mais c’est la vue de Kristen Bell, actrice que j’adore depuis la série Veronica Mars, qui m’a donné envie de cliquer et d’en savoir plus !

Dans cette mini-série de 8 épisodes, Kirsten Bell interprète Anna, la quarantaine, qui vit seule dans une banlieue chic. Son marie l’a quitté à la mort de leur fille assassinée sauvagement par un tueur en série. Depuis, ses journées se résument à : se lève, s’ouvre une bouteille de vin rouge qu’elle vide dans un verre gigantesque, ce verre, elle l’agrémente d’anxiolytiques puis s’installe à sa fenêtre pour bouquiner. Cette routine va quelque peu changer avec l’arrivée d’un nouveau voisin et de sa fille dans la maison en face de la sienne. Elle commence à les observer discrètement depuis sa fenêtre. Jusqu’au jour où elle est persuadée d’avoir été témoin d’un meurtre…

La série, on le voit dans le titre, fait une référence directe aux romains de gare du type « La fille du train » ou encore « La femme à la fenêtre » tout deux best-sellers du thriller psychologiques.

Ce qui change avec « La femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre » c’est qu’ici, on a voulu parodier ce style ! La série se moque finalement des retournements de situations improbables et des coïncidences impossibles qu’on retrouve dans ces livres…Mais cela jamais de manière grossière. D’ailleurs pour ma part, je ne l’ai compris qu’à la fin de la série… Peut-être que j’ai de la peine à comprendre le deuxième degré…toujours est-il que s’est fait de manière suffisamment fine pour que ça ne prenne pas le dessus sur les intrigues.

Et des intrigues la série en a plusieurs, ultra addictives, qu’on ne peut pas s’empêcher de suivre même si on sait que ça n’a ni queue ni tête. Je dois quand même vous dire ici que le dénouement est très étonnant et que je ne le voyais pas du tout, mais alors pas du tout venir…

Son casting aussi est pas mal. On y voit notamment Marc Evan Jackson, le méchant Shawn dans de « The Good Place », Cameron Britton, l’affreux Ed Kemper dans « Mindhunter », ou encore Glenn Close qui fait une apparition super chic à la fin de la série.

Donc vous le saurez : dans « La femme qui habitait en face de la fille à la fenêtre » tout est un peu cliché, l’intrigue un peu revue, mais on se prend très vite au jeu. L’atmosphère surréaliste de la série, son ton glauque et comique à la fois font d’elle une bizarrerie très savoureuse à regarder.

Chronique : Bathsheba
Animation : Sidonie
Réalisation : Cyril
Première diffusion antenne : 8 février 2022
Mise en ligne : Bathsheba
Crédit photo : © Netflix
Publié le 16 février 2022

Une publication de Bathsheba


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION PIRATE FMR
Aide ta radio préférée à pirater la bande FM et deviens toi aussi un pirate !

15%
financé
2275 CHF
sur 15'000 CHF collectés
33
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd