menu Home search
La QuotidienneMusique

Hybridation exotique avec « Swamp! » de Kind and Kinky Zoo

Romain | 9 avril 2022

Kind and Kinky Zoo sont des coquins lausannois, tisserands de vibrations latino jazz rock, rien que ça ! «Swamp !» est sorti le 4 mars, onze titres composés autour d’un orgue Hammond et d’une flûte traversière. Accompagnés d’une guitare et d’une batterie énergique, les quatre musiciens s’appuient sur des accords funky pour faire voyager l’auditeur. Un son à l’image de la pochette, tropicale et sauvage. On louvoie de clairières en passages buissonneux. Toute une faune entoure cette marche nocturne dans laquelle on se laisse prendre. Certains oiseaux viennent de loin et d’autres nidifient là toute l’année. L’album se dessine comme une hybridation d’influences « occidentales » et exotiques. On y trouve des ambiances cinématiques grâce aux thèmes longuement développés autour d’une solide section rythmique. Ça rappelle David Holmes, l’intouchable compositeur connu pour ses BO légendaires de Ocean Eleven, Twelve et ainsi de suite. Ça sonne «lounge» mais tonique, comme si on entrait dans un casino en région aztèque. Ils auraient dû mettre un paon sur le pochette bleue et non un tigre masqué. Pour moi c’est cette bête qui les représente le mieux, un animal sombre et multicolore, à qui il ne faut pas trop chercher des noises… Une attention particulière a été portée sur les effets ajoutés comme le fuzz et le travail des boucles repiquées en fond sonore, notamment sur le clavier et la guitare. En ressort une texture savoureuse, ça vibre fort. Le son est tout sauf lisse. Quasiment toute l’œuvre est instrumentale hormis un rap et un rock chanté en milieu d’album.

L’album commence par ce titre « Genki Dane » à la croisée du funk et du blues. Ça débute avec un clavier crooneur sur fond d’afrobeat pour arriver vers du rock hippie. Une musique fort adaptée pour la danse en peignoir selon mes derniers tests. D’ailleurs je vais créer des playlists pour sorties de douche. Ça me parait important de pouvoir danser dans ces moments-là

Short cargo et chaussettes hautes pour la suite de l’album. Ce sont des aventures humides et chaleureuses, voire langoureuses… Selon les termes de leur label suisse Irascible Music, « Swamp ! » se mue dans un « monde subaquatique ». Telle une rivière on passe du torrent agité au ru quasi stagnant où tout le monde vient barboter. J’étends cette analogie avec les changements d’états de l’eau. Je prends pour exemple la piste « Poulpe fiction » dont on vient d’avoir un extrait. On se trouve d’abord au petit matin avec une brume pesante puis les âmes s’éveillent rapidement dans une sorte de célébration païenne. De manière générale on vogue souvent de la contemplation à l’action avec Kind and Kinky Zoo. Il ne fait pas assez froid dans cet album pour arriver à l’état de glace mais tout a été capté en live à Lausanne et Leipzig sur une période de 5 ans ! T’imagine ?! Le tout a ensuite été mixé à Genève. J’imagine que ça devait parfois réchauffer les cœurs de jouer, notamment en plein confinement.

La captation «live» une technique d’enregistrement studio où les musiciens jouent les morceaux ensemble, au même moment. Pour résumer il y a deux écoles : soit l’on enregistre piste par piste, instrument par instrument en somme, soit on choisit de performer en groupe. Imagine une vingtaine de micros dans tous les sens et sûrement le double de câbles. Tout le monde doit être prêt et… 1-2-3-4 BAM, une chanson ! La réalité s’avère souvent plus complexe mais ça se passe parfois comme ça. Grâce à cette configuration les musiciens et les producteurs recherchent la complémentarité intuitive et la symbiose organique. Il s’agit principalement de sentir l’énergie dégagée par le groupe, la faculté de ne faire qu’un pour le son. Certains passages se construisent également autour de la conversation des instruments. Comme au cinéma où on essaie de recréer la tension de l’instant, les acteurs et actrices s’écoutent et se renvoient la balle. Je recommande d’ailleurs de regarder « Get Back » de Peter Jackson. Le dernier album des Beatles a été uniquement enregistrée comme cela !

Deux dates programmées pour le moment. Le quatuor vaudois passera le 2 avril à Dijon et le 30 avril au Chat Noir de Carouge. On reste dans le liquide avec « Soif, Chameau, Pinot ». Une caravane funky au travers des dunes. Un trip nomade qui finit en disco arabique. As-tu amené ton thé à la menthe?


Chronique : Romain
Réalisation : Téo
Crédits photo podcast : © Vincent Masciulli
Crédits photo background : © Kind and Kinky Zoo
Date de diffusion: 24 mars 2022
Publié le 9 avril 2022

Une publication de Romain


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd