menu Home search
CinemaÉcransLa Quotidienne

Exploration numérique à Genève : cinéma et débats citoyens

Emma | 21 janvier 2024

A l’occasion de la projection de THX 1138 de Georges Lucas aux Cinémas du Grütli, nous recevons deux invités, Emmanuel Cuénod, directeur du pôle de création numérique et Alexandre Barclay, délégué au numérique de l’État de Genève. Nous les recevons pour parler de la rencontre entre culture et technologie. Et plus particulièrement du Pôle de création numérique, une structure de soutien à la culture digitale créée fin 2022, à l’initiative de la RTS, de la HEAD et d’autres acteurs romands du numérique.

Ce film, THX 1138, est projeté dans le cadre du ciné-club organisé par les Cinémas du Grütli ainsi que le Pôle de création numérique. Chaque mois, un film est présenté, allant des œuvres classiques aux créations contemporaines, toutes mettant en lumière la relation complexe entre la technologie et la société. Au mois de janvier, la projection de THX 1138, a pour objectif de créer une discussion citoyenne autour des enjeux liés à la surveillance de masse rendus possibles par le numérique.

Avant de plonger dans le vif du sujet, il est nécessaire d’éclaircir quelques termes. La transition numérique est un terme qui ne cesse de revenir dans la presse, Alexandre Barclay revient pour nous sur sa signification. Il nous explique qu’à l’État de Genève, ils utilisent les technologies de l’ère internet pour répondre aux attentes des citoyens. Parler de numérique, c’est parler de technologie, mais pas uniquement car, comme nous l’explique Alexandre, le numérique transforme nos façons d’être au monde et la face dont les organisations fonctionnent. Le numérique doit être pensé de façon globale. La transition numérique ne se limite bien évidemment pas au milieu culturel. Alexandre Barclay nous explique que l’État travaille sur 5 axes majeurs : former, faciliter, protéger, promouvoir et réguler.
Ensuite, il y a le terme création numérique, ce terme se réfère à des œuvres qui sont créées nativement numériques. Nous pouvons citer les expériences de réalité virtuelle et augmentée ou encore des œuvres d’art interactives.

Ce qui nous amène au Pôle de création numérique, il existe depuis fin 2022, il a été créé par la Fondation pour la création numérique, qui est composée de membres tels que la SSR, la RTS ou le GIFF. L’objectif de ce pôle de création numérique est simple : stimuler la création numérique. Au micro de Radio Vostok, Alexander Barclay explique: “Un besoin émanait des professionnels du numérique, qui était celui de structurer les soutiens, de trouver des nouveaux canaux de financement, et puis peut-être de modéliser aussi un petit peu les aides, parce que c’est vrai que quand on parle de création numérique, aujourd’hui si on regarde ce qui se finance en termes de culture au niveau des collectivités publiques, on va financer de la danse, on va financer du théâtre, on va financer du cinéma, mais on ne finance pas en propre de la création numérique ou que très rarement.”

Ce projet va apporter aux créateurs et créatrices de contenu numérique des appels à projets, des concours. Notamment grâce au soutien financier d’acteurs tels que la RTS. En somme, ce sont des initiatives qui sont destinées à structurer cette branche, à faire en sorte qu’elle soit davantage connue et reconnue.

Le canton de Genève, la transition numérique au niveau culturel

Emmanuel Cuénod rappelle que l’État de Genève met la culture au centre de sa transition numérique.

“Les économies culturelles et créatives sont considérées comme un réel vecteur de développement économique pour le canton de Genève”. Emmanuel Cuénod

Alexandre Barclay revient sur les ciné-clubs qui ont pour objectif, on le rappelle, de développer une réflexion sur les enjeux du numérique auprès des genevois. Il témoigne: “L’idée, c’était de se dire est-ce qu’on arrive ensemble à proposer une expertise aussi en plus de films, pour ensemble réfléchir collectivement la façon dont on veut s’approprier le numérique”
Quant au public cible, il souhaite une diversité, des collaborations existent avec le DIP ou les universités, pour que les jeunes puissent également débattre de ces questions liées au numérique. Alexandre Barclay s’en réjouit : “on a les cinéphiles dans la salle, on a les amateurs de science-fiction peut-être qui viennent tout particulièrement, ceux qui sont particulièrement intéressés par ces questions numériques et puis le public fidèle finalement des ciné-clubs du Grütli, les jeunes, un public divers on l’espère, les auditeurs de Radio Vostok également.”

Le Ciné-club «Technologies et futurs de nos sociétés» a lieu une fois par mois aux Cinémas du Grütli. Du 17 janvier au 13 juin 2024. Les films suivants seront proposés: Yves, La Particule humaine, La Fiancée de Frankenstein, Everything Everywhere All at Once ou encore War Games.


Invités : Emmanuel Cuénod, Alexander Barclay
Animation : Emma
Réalisation : Sébastien, Alexis
Production : Baptiste
Première diffusion antenne : 17 janvier 2024
Rédaction et mise en ligne :Toan
Crédit photos : Suvannasorn
Publié le 21 janvier 2024

Un contenu à retrouver également sur l'application PlayPodcast

Une publication de Emma


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION VOSTOK ON TOUR
Aide ta radio préférée sur la route cet été !

Chaque été, l’équipe t’invite à vivre des interviews exclusives et des concerts en direct au cœur des festivals.
Pour continuer cette aventure, nous avons besoin de ton soutien afin de pouvoir relayer un maximum d’évènements.

7%
financé
347 CHF
sur 5000 CHF collectés
32
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd