menu Home search
La QuotidienneMusique

En attendant « French Rivera »: Savarit et le son des 70s

Julian | 18 novembre 2023

D’habitude, je parle d’albums et d’EP déjà sortis. Aujourd’hui, j’ai envie de procéder différemment. Je vais parler de trois singles annonçant un projet, celui d’Anthony Savarit.

Le guitariste du groupe de rock genevois Kacimi sort tout prochainement son album solo French Rivera. Je suis familier avec son groupe et leur univers rétro style « seventies » ; je m’attends donc à quelque chose de ce genre.

Le premier, sorti en septembre, est un instrumental qui s’appelle Não Sabemos – « nous ne savons pas » en portugais. Une batterie, une basse et des accords de guitare ouvrent le bal avant l’entrée d’un riff surf-rock qui est répété tout le long.

Ça parait répétitif, et pourtant ce morceau digne d’apparaitre dans un film de Quentin Tarantino sait nous faire danser tel John Travolta et Uma Thurman dans Pulp Fiction. Vers la fin, un solo de saxophone calme et détendu vient conclure la track.

Le second single est « French Rivera », paru en octobre, en feat. avec Alexis Kacimi, chanteur de Rebels of Tijuana et leader de son projet solo, celui-là même dans lequel Savarit travaille.

Les paroles chantées d’une voix langoureuse évoquent la nostalgie des amours d’étés passés au Sud de la France, tandis que l’arrangement, en particulier l’arpège à la guitare folk, évoque le soleil et le ciel bleu qui se reflète sur la mer. C’est le morceau parfait pour écouter en été, de préférence à la fin, juste avant la rentrée des classes.

Enfin, tout frais sorti du four ce mois-ci, un autre instrumental, Desert Sun. La guitare wah-wah lui donne des allures de porn-groove, ces musiques groovy de vieux films érotiques. Le riff de guitare évoque la musique d’une série télé policière. Le solo de saxophone, quant à lui lui attribue un accent psychédélique digne d’un stoner-rock.

Un solo de claviers qui m’évoque le groupe britannique The Animals donne la touche finale à ce pastiche des seventies. Certes, ce n’est pas le morceau le plus mouvementé des trois, mais ça fait largement le taff.

Moi qui m’attendais à de la chanson française yéyé dans la continuité de Kacimi, je me suis retrouvé devant une vaste palette de ce que nous aurait offert les années soixante à septante. On part d’un soundtrack Tarantinesque sur lequel on peut surfer, pour finir sur de la musique pour passer des nuit torrides, en passant par la nostalgie des vacances d’été.

J’espère que l’album soit comme ça : varié, tout en restant sur ce thème rétro qui aura été travaillé sous toutes ces facettes. Si c’est le cas, on aura une belle surprise de fin d’année 2023. Hâte de chroniquer tout ça !

En attendant, dansons tel Vincent Vega avec notre Mia Wallace, sous l’œil de Tarantino derrière la caméra !

Chronique : Julián
Animation : Emma
Réalisation sonore : David
Première diffusion antenne : 14 novembre
Crédit photos : Savarit
Publié le 18 novembre

Un contenu à retrouver également sur l'application PlayPodcast

Une publication de Julian


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION VOSTOK ON TOUR
Aide ta radio préférée sur la route cet été !

Chaque été, l’équipe t’invite à vivre des interviews exclusives et des concerts en direct au cœur des festivals.
Pour continuer cette aventure, nous avons besoin de ton soutien afin de pouvoir relayer un maximum d’évènements.

7%
financé
360 CHF
sur 5000 CHF collectés
29
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd