menu Home search
CultureLa QuotidienneLitterature

Des êtres en suspension

Alexandra | 23 octobre 2020

Dans son dernier roman « Vladivostok Circus », Elisa Shua Dusapin tente de nous dire et de nous faire ressentir les liens invisibles qui tissent les êtres. C’est un des romans phares de la rentrée littéraire des éditions Zoé, en lice pour le Prix Femina des Lycéens 2020.

À travers un trio de circassiens et de leur barre russe, l’autrice nous plonge dans l’âme humaine et nous dévoile les blessures, les failles et les angoisses de chacun. L’écriture d’Elisa Shua Dusapin est subtile et cherche à éveiller nos sens. Comment décrire les liens invisibles, les fantômes, l’étrangeté de vivre, les odeurs, les regards, toutes ces choses qui semblent aller au-delà des mots ? C’est dans un cirque déserté, entre deux saisons, que l’autrice propulse son lecteur et tente de relever ce défi. Débarrassé du décorum, son récit fait appelle à notre imaginaire. Comme l’eau, il essaye de nous faire passer « entre », de faire durer ce point de suspension duquel on perçoit le monde différemment.


Chronique : Alex
Animation : Lola
Réalisation : Pablo
Date de diffusion : 14 octobre 2020
Crédits photos : Ryan McCullah
Publié le 23 octobre 2020

Un contenu à retrouver également sur l'application PlayPodcast

Une publication de Alexandra


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION VOSTOK ON TOUR
Aide ta radio préférée sur la route cet été !

Chaque été, l’équipe t’invite à vivre des interviews exclusives et des concerts en direct au cœur des festivals.
Pour continuer cette aventure, nous avons besoin de ton soutien afin de pouvoir relayer un maximum d’évènements.

7%
financé
360 CHF
sur 5000 CHF collectés
29
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd