menu Home search
ÉcransGeekLa Quotidienne

Définition des Jeux-Vidéos: Qu’est-ce qu’un RPG?

Laure von der Weid | 18 janvier 2023

– Bon Laure, elles sont sympas tes chroniques mais je comprends pas toujours tout…

– Ah bon ? Qu’est-ce que tu comprends pas ?

– Pour commencer les mots que tu utilises, les termes, quand tu me parles de tes styles de jeux ça me dit rien. Par exemple, un RPG, c’est un personnage c’est ça ?

– Ouf, alors pas tout à fait non… Mais tu as raison, les jeux vidéos c’est aussi un jargon spécifique parfois obscure pour les non-habitués. Il est grand temps de faire un peu de définition et commençons avec « Qu’est-ce qu’un RPG ».

Si pour vous le jeu vidéo se limite à Tetris ou que vous ne comprenez absolument rien quand des jeunes parlent entre eux de cette passion, Radio Vostok est là pour tout vous expliquer. En premier lieu, on s’attaque à un des genres de jeu vidéo les plus populaires : Les RPG. RPG veut dire…

– Ravioli – Patate – Grenouille !

On a encore du travail… RPG est l’abréviation pour « Role Play Game » tout simplement « Jeu de rôle » en français. Le principe : vous incarnez un personnage dans un univers créé par les développeurs et développeuses. Composés d’une histoire, vous allez avancer à travers le jeu comme si vous suiviez un film. Ces jeux sont donc généralement composés d’un début et d’une fin avec un certain nombre de quêtes entre deux. Un RPG c’est un peu notre vie de tous les jours, mais en plus marrant parce que c’est un jeu vidéo.
L’origine de ce style découle de la popularité des jeux de rôle papier comme Donjon et Dragon. Une sorte de jeu de société qui peut s’étaler sur plusieurs heures. Même les plus geekophobes d’entre vous ont au moins entendu parler de cette franchise. Dans une série ou un film, lorsqu’il faut représenter un geek avec peu de compétences sociales, il sera toujours dans une cave en train de lancer des dés autour d’un plateau. L’univers de DnD, surnom donné par les intimes, propose des aventures médiévales fantastiques. Un ou une maîtresse de jeu écrit une histoire que ses amis découvriront en jouant. Au programme, des mystères, des aventures, des combats et généralement un bon moment convivial. Capacité d’improvisation et imagination sont des compétences requises pour cet exercice.

– Et comment ça se passe exactement ?

Tu trouves des copains et copines qui veulent bien jouer avec toi. Vous fixez une date pour vous rencontrer autour d’une table et une personne se désigne comme maître de jeu. Ce dernier écrira un scénario dans un univers déjà construit. Ensuite vous créez vos personnages et bonne chance pour survivre à travers les épreuves que vous a préparé votre mj, votre maître de jeu. A vous l’exploration de donjon, de cités anciennes et les combats de dragon. La seule limite, c’est votre imagination.

– Super activité ! On fait ça quand ?

– Demain soir t’es dispo ?

– Alors non j’ai la quotidienne… Vendredi soir ?

– Je peux pas j’ai un afterwork… Heu… Samedi ?

Nous pourrions continuer comme ça pendant un bon moment. Réunir régulièrement un groupe de 5 personnes relève de la mission impossible. à moins d’être tous au chômage, sans enfants, sans passions voir même sans enveloppe corporelle. Cette première quête de l’aventure fait reculer de nombreux joueurs et joueuses.
Comment est-ce que nos fans d’aventures médiévales vont avoir leur dose de frisson un lundi soir à 23h ?
Je vous le donne en mille : Les jeux de rôle ont été une source d’inspiration majeure pour les créateurs de jeu-vidéo. Le premier jeu vidéo de rôle sortira en 1975 et s’appelle « Dnd ». Un fossile de jeu vidéo développé par Gary Whisenhunt et Ray Wood à l’université du sud de l’Illinois. Mais pour vous le présenter correctement j’ai besoin d’un joueur courageux pour explorer le donjon.

– J’appelle à moi Zebranator, Est-ce que tu préfères être un nain ou elfe ?
– Plutôt un nain.
– Très, bien. Tu te sens plutôt barbare ou un paladin ?
– Un barbare!
Parfait, te voilà parti pour ton aventure. Ton arme principale est donc la hache à double tranchant. Tu peux également tirer des boules de feu de niveau 1, ne le fait pas dans le studio s’il-te-plaît. En ce qui concerne tes attributs, tu as 18 sur 20 de force, beau gosse. 14 de dextérité, 20 de charisme, 6 d’intelligence et 2 en sagesse… Bon, on ne va pas te demander de résoudre des énigmes n’est-ce pas ?
Les niveaux de jeu « Dnd » vont se succéder représentant chacun un étage du donjon. On parle du premier jeu de ce style, ne t’étonne pas que les murs ne soient qu’une ligne de pixels et que ton personnage ne soit pas très impressionnant. Tu ne seras pas seul bien longtemps puisque des monstres et autres ennemies auront envie de te faire la peau. Avancer dans le jeu te donnera des points et libre à toi de frimer devant tes copains avec ton super score. Le but du jeu : Atteindre le dernier niveau et battre le boss final : un immense dragon doré. Une fois vaincu, tu pourras prendre l’orbe magique qu’il gardait et t’enfuir du donjon. Enfin, si tu as survécu jusque-là…

– On a beaucoup parlé de donjons et de médiéval fantastique mais je t’avoue que c’est pas trop mon truc, il y a pas d’autre styles ?

C’est vrai que les origines des RPG sont très fortement liées à cet univers, mais depuis les années 90 ce genre a évolué et offre une impressionnante diversité. Le Japon est d’ailleurs un grand exportateur, notamment avec le jeu « Final Fantasy » de Hironobu Sakaguchi. Une série de jeux magnifiques où des équipes de jeunes personnes doivent régulièrement sauver le monde d’un homme habité par le mal. La caractéristique des jeux vidéos de rôle japonais se retrouve dans les scénarios extrêmement complexes qui laissent généralement peu de liberté au joueur. Les personnages du jeu sont généralement très stereotypés, un beau-gosse un peu espiègle, une fille amoureuse du beau gosse et qui a un caractère de cochon, un autre beau gosse mais cette fois avec un passé sombre. Bref, passez d’un jeu à l’autre et vous ne serez pas dépaysé.
A l’inverse, en occident on développe des jeux qui offrent plus de choix aux joueurs et aux joueuses sur la création et l’évolution de votre personnage. Par exemple, dans la série « Fallout », vos actions influenceront la suite du scénario. D’ailleurs, toi qui n’aime pas tout ce qui est médiéval, Fallout fait tout l’inverse puisque vous avez survécu à une guerre nucléaire. Vous devez désormais vous faire votre place dans un univers post-apocalyptique. Prenez les bonnes décisions ou votre survie sera compromise.

– ça tombe bien que tu parles de ça : J’ai mon neveu qui joue énormément, il peut passer des heures sur le même jeu. D’ailleurs, il a même vidé la carte bancaire de ma sœur… C’est aussi un RPG ?

Je pense que nous avons à faire avec un MMORPG, massively multiplayer online role-playing game. Je vous la fait en français, jeu de rôle massivement multijoueurs. Vous voulez faire passer votre cercle social de 5 personnes à 200 en l’espace de trois jours ? C’est le meilleur moyen. Vous les trouverez donc en ligne et, comme leur nom l’indique, ils réunissent des centaines, voir milliers de joueurs et joueuses. La référence incontournable du genre est World of Warcraft. Petite astuce de Laure, je vous la donne gratuitement, quand vous verrez votre enfant, petit-enfant, neveu nièce : Demandez-lui s’il joue à « WOW » et vous verrez des étoiles briller dans ses yeux.
Au niveau du grand publique, c’est une catégorie de jeux qui a particulièrement mauvaise presse. Notamment pour son aspect extrêmement addictif. Vous imaginez bien qu’avec des milliers de joueurs, il y a toujours quelque chose à faire. Lorsqu’on parle de dépendance aux jeux-vidéos chez les jeunes, c’est généralement aux MMORPG que l’on fait référence. Pour finir, un peu comme Luna Parc, rentrez est gratuit mais c’est à peu près la seule chose qui l’est. Vous pourrez vous faire un compte sans rien payer mais très vite le jeu vous demandera d’acheter de nouvelles armures, des armes ou des personnages. Des comptes bancaires, dont le miens, ont beaucoup souffert de ce type de transactions.

Je pourrais vous parler des styles de RPG pendant des heures tellement il y a de diversité. Les Action-RPG, Les J-RPG, les Rogue Like, Tactital RPG, bref, il y en a pour tous les goûts. Peut-être que ce sera l’occasion d’un prochain épisode. Profitez du reste de l’émission sans moi, j’ai encore tout un donjon à finir. Heureusement que j’ai débloqué la compétence « tempête d’éclair » au niveau trois. Je voudrais bien vous la montrer mais… Pas ici…

Chronique : Laure
Animation : Zebra
Réalisation : Ornella
Première diffusion antenne : 17 Janvier 2023
Crédit photo : @2005-2023 Mediagen – GAMERGEN.COM ; @1997-2023 Webedia
Mise en ligne : Laure
Publié le 18 Janvier 2023

Une publication de Laure von der Weid


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd