menu Home search
à la uneInfoRock'n'SobreSélection Vostok+

Rock’n’Sobre #16 Décroissance, du politique au spirituel

Karine | 12 mars 2024

Cette semaine dans Rock’n’Sobre on s’intéresse à une notion très en vogue, omniprésente dans l’actualité et souvent brandie comme « LA » solution face au dérèglement climatique : la décroissance ! Mais la décroissance c’est quoi au juste ? Karine part creuser ce sujet au combien politique pour tenter d’en décortiquer les tenants et les aboutissants.

La décroissance selon Antonio Hodgers

Pour ce premier reportage, on s’y colle d’emblée ! Que fait la politique pour la décroissance ? Est-ce qu’elle incite à réduire la production de biens et de services pour mieux préserver l’environnement ? Est-ce le bon chemin pour atteindre un jour la neutralité carbone ? C’est à Antonio Hodgers, Président du Conseil d’État de Genève, et Conseiller d’Etat chargé du département du territoire que Karine a tendu son micro.

Écologie politique, ou politique de l’escargot : outils et moyens de réflexion pour passer à l’action !

Le journal Moins! explore depuis 12 ans toutes les facettes de la décroissance. Ce journal bimestriel, romand, créé sous l’impulsion de militant·es du Réseau Objection de Croissance, s’évertue – à renfort d’articles de fond, d’enquêtes de terrain, d’interviews de spécialistes – à faire entendre des voix dissidentes vis-à-vis du productivisme et du progrès pour faire évoluer le débat autour de ce vaste concept qu’est celui de la décroissance. Sabesan, Mathieu, Pauline, Valentin et Flavian ont accepté que l’on laisse traîner les oreilles de notre micro dans une de leur séance de rédaction en février dernier à Bienne.

« Produire moins pour avoir plus » : slogan politique de plus ou réelle potentielle solution ?

Produire moins pour avoir plus, c’est l’un des chemins que propose Après GE pour atteindre la décroissance. Mutualiser nos objets, vêtements, véhicules ou encore notre alimentation, en créant dans le canton de Genève des lieux clés où moyennant un abonnement, on pourrait accéder à toute sortes de biens et services. Ce projet s’appelle Locali et c’est Antonin Calderon qui nous en parle.
Dans ce dernier reportage de l’épisode, on met en regard une méthode individuelle d’inscription dans la sobriété : le « buen vivir ». Inès Alouchi, étudiante en Master à l’Université de Genève, nous transmet sa compréhension de la pensée des peuples indigènes andins pour qui la vision linéaire du progrès telle que nous la concevons n’existe pas. Dans le « buen vivir », les tensions existent, sont assumées, mais c’est l’harmonie du « tout » qui est recherchée…
_
Intervenant·es : Antonio Hodgers, équipe du journal Moins!, Antonin Calderon, Inès Alouchi
Journaliste : Karine Pollien
Productrice : Alexandra Nivon
Diffusion antenne et post-production : Sébastien et Alexis
Crédit photo vignette : Inès Alouchi – Karine Pollien
Crédit photo une : Invisible power – Pexels
Crédit photo fond : Antonin Calderon – DR
Première diffusion antenne : 6 mars 2024
Mise en ligne : Valérie et Alexandra
Publié le 12 mars 2024
Modifié le 19 mars 2024

---
Ce programme a été réalisé avec le soutien de la Ville de Genève et du département du territoire, République et canton de Genève.

Une publication de Karine


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd