menu Home search
La QuotidienneMusique

« Decay » de Tract: une tempête de sentiments

Julian | 11 février 2024

En allant voir Slowdive en concert le week-end dernier, je me suis laisser porter par leurs nappes sonores qui ont laissé tout parterre émerveillé.
Et le lendemain, alors que je m’attelais à l’œuvre de cette chronique, je les ai retrouvées. Sous une autre forme, certes, mais comme ce vieux pote que tu reconnais au loin, elles étaient là, familières et heureuses de te recroiser.

Qui donc me met dans cet état ? Une belle découverte… Aujourd’hui on parle de Tract, un quatuor de rock alternatif composé de Jam au chant, d’Alexandre à la batterie, de Jonathan à la basse, et de Mathieu à la guitare et au chœurs. Après quelques années d’activités où ils ont sorti principalement des singles, ils dévoilent leur premier EP, « Decay ».

Alors, qu’est-ce que ça donne? Eh bien, j’ai trouvé l’œuvre émotionnellement chargée, tant dans les arrangements que dans l’interprétation. Commençons par ces premiers : ils évoquent à la fois le métal, et aussi le shoegaze, un genre de rock caractérisé par des guitares avec beaucoup d’écho et de distorsion, donnant au tout une atmosphère onirique. Genre dont une de leurs influences, Slowdive, en fait partie…

Ici les instruments sont imposants, titanesques même, mais restent éthérés. D’ailleurs, il aurait été facile que le chanteur se retrouve submergé par le volume des instruments. Pourtant, sa voix reste audible, à flot dans cet océan sonique. Le résultat ? Des sons qui m’évoquent les rafales d’une tempête qui déferle sur moi. Et que j’accueille à bras ouvert !

Un autre truc qui me plait, c’est à quel point les chansons sont à l’opposé du monotone : les arrangements ont une dynamique variée, jouant sur le volume mais aussi sur la structure des accords ou les signatures rythmiques.

C’est le fruit d’influences éclectiques des membres du groupe, qui vont bien plus loin que le rock, allant du classique au jazz, en passant par la musique tribale. En témoigne le morceau « Loneliest Island » qui amène des éléments de la musique nord-africaine, en particulier sa signature rythmique peu commune (en 9/8, pour les plus férus), donnant au tout une atmosphère hypnotique.

Niveau interprétation, on va faire un tour par les lyrics. Pour ça, je vais comparer « Decay » avec un album que j’ai chroniqué précédemment, « Maybe Next Year » de Gino (disponible sur radiovostok.ch et sur PlayPodcast, tu y jetteras un coup d’oeil… 😉 )

Le point commun entre ces deux œuvres est que le chanteur se livre tout entier sur les paroles. Ça se rapproche, à mon sens, de l’emo, cette musique faisant la belle part aux sujets forts émotionnellement parlant et à l’écriture d’une vulnérabilité quasi confessionnelle.

Or, dans cet autre album, le sujet tourne beaucoup autour des peines de cœur et des doutes qu’on traverse à ces moments-là ; un sujet très personnel.
Là où « Decay » évoque le thème du « déclin » sous tous ses angles, et met en avant l’énergie que peuvent parfois procurer les chutes les plus rudes ; un thème plus universel.

Ainsi, dans cette atmosphère épique, les lyrics, en anglais, abordent, de manière poétique, des sujets qui nous touchent tous, pas uniquement l’interprète, et sur lesquels celui-ci livre ses sentiments les plus profonds. En somme, au lieu d’un « je me sens… », un « je sens que nous… » qui frappe au ventre comme il faut.

En les écoutant tu me diras « ils ne font pas dans la subtilité on dirait »… Au contraire! Malgré la grandiloquence des sons, il y a de quoi creuser, tant sur les instrus sophistiquées que dans la signification des paroles – pour les plus bilingues du moins. Et puis, la musique de Tract ne cherche pas la mesure ; au contraire ils t’invitent à te perdre dans cet océan de rock que caressent des bourrasques de sentiments.

C’est à mon tour de te proposer de te laisser porter par cette nouvelle découverte, par cette tempête d’émotion qu’est « Decay » de Tract.

Chronique : Julián
Animation : Emma
Réalisation sonore : Leo et Gianpier
Première diffusion antenne : 6 février 2024
Crédit photos : Tract
Publié le 11 février 2024

Une publication de Julian


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




play_arrow thumb_up thumb_down
hd