menu Home search
CultureExposLa Quotidienne

« Bébé en tête », la petite dernière du musée de la main

Laure | 29 novembre 2023

La parentalité c’est beaucoup de très belles choses, mais ce n’est en tout cas pas un chemin rose et sans encombre. On l’appelle souvent le bébé blues, un joli mot pour décrire le trouble mental le plus prévalent à travers la population. He oui, rien que ça. Son nom scientifique, la dépression périnatale. Un véritable tabou dans notre société. Difficile de clamer haut et fort qu’on aime notre enfant, qu’on donnerait sa vie pour lui et pourtant… Un bébé, ça pleure quand même vraiment beaucoup. Afin de mieux comprendre ce par quoi passent les jeunes parents, je me suis rendue au musée de la main à Lausanne. Depuis début novembre et jusqu’à fin mars se déroule l’exposition « bébé en tête ». Projet porté par le groupe de recherche périnatal de Lausanne au CHUV. Un chemin, voir même un parcours, du désir de la conception à la du processus. La naissance donc.

Les débuts de la vie

L’exposition commence effectivement dans un lit avec des audios-sperm. Je répète le terme car on l’entend quand même assez rarement à la radio des « audio-sperme ». Vous pourrez écouter le récit et vous mettre à la place d’individus qui rêve d’avoir des enfants, voguant entre désir et incertitude. Si 90% des 20-30 ans souhaitent être parents un jour, la vie fait que ce n’est pas toujours le cas. Accidents de la vie, simplement changement d’avis ou encore maladie. L’exposition aborde également la question des couples LGBT qui souhaitent avoir des enfants, pour qui l’accès à la parentalité est encore compliqué.

Et une fois bébé dans le ventre, tout va bien?

Pas toujours. Là encore une fois, le musée brise un tabou. Celui du deuil de l’enfant avant sa naissance. Ici, une petite salle plus sobre avec des écrans et simplement des témoignages par vidéo. Des femmes, des hommes, des couples racontent le décès de leur enfant. Surtout, ces personnes expliquent comment remonter la pente et avoir, si on le souhaite, un autre enfant.

Enfin, la naissance

Vous voilà désormais dans une chambre de bébé ! Un immense berceau et des gros visages rouges qui vous font des poutous. Et on se demande pourquoi les bébés pleurent tous le temps… Le cerveau se développement tranquillement et chez les parents aussi c’est toute sorte de changement qui arrivent. Des bouleversements hormonaux, chez vous aussi messieurs contrairement à ce qu’on pourrait croire, et émotionnels.

Est-ce qu’il faut y aller?

Bien sûr. De base, je suis une grande fan du musée de la main. C’est toujours une façon d’aborder la science d’une façon ludique et compréhensible. Pour moi, l’exposition était un peu courte, j’aurai apprécié plus de pièces. Mais les décors et les informations glissées valent le déplacement. De plus, des informations importantes à transmettre pour déculpabiliser les jeunes parents qui se sentiraient épuisés. De plus, sur le site du musée vous trouverez également un cycle de conférence et d’espace de parole. Le prochain a lieu le 28 novembre sur la question de l’accompagnement durant la grossesse. Je vous rappelle que l’exposition « bébé en tête » se déroule au musée de la main de Lausanne jusqu’au moi de mars 2024. Petite anecdote avant qu’on se quitte : si vous devez subir une césarienne en urgence, à votre réveil jouez pendant 15minutes à tétris. Pour savoir pourquoi, vous savez où aller.

_
Animation : Emma
Réalisation : Benno
Production : Clorinda
Première diffusion antenne : 22 novembre 2023
Crédits images : Le musée de la main Lausanne
Publié le 29 novembre 2023

Un contenu à retrouver également sur l'application PlayPodcast

Une publication de Laure


Envie de soutenir un média gratuit,
indépendant et local ?

Rejoins Vostok+


Commentaires

Pas encore de commentaire pour cet article.

Commenter




X

OPERATION VOSTOK ON TOUR
Aide ta radio préférée sur la route cet été !

Chaque été, l’équipe t’invite à vivre des interviews exclusives et des concerts en direct au cœur des festivals.
Pour continuer cette aventure, nous avons besoin de ton soutien afin de pouvoir relayer un maximum d’évènements.

1%
financé
40 CHF
sur 5000 CHF collectés
53
jours restant
play_arrow thumb_up thumb_down
hd